Le FORUM des étudiants de DROIT

 
AccueilAccueil  PortailPortail  CalendrierCalendrier  GalerieGalerie  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  GroupesGroupes  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 1er cas pratique difficile à faire

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
mariebichon
Nouveau
Nouveau


Féminin
Age : 24
Études : L1 Droit
Nombre de messages : 3


MessageSujet: 1er cas pratique difficile à faire   Mer 2 Nov - 0:54

Bonsoir à tous,

J'ai un premier cas pratique à faire pour le 7 novembre, nous avons vu rapidement la méthodologie en cours, mais j'ai des difficultés à faire le sujet suivant :

Une loi du5 juillet 2003 a abaissé l’âge de la majorité à 16 ans. Au jour de l’entrée en vigueur de cette loi, Pierre était âgé de 17 ans.
Cette loi a-t-elle pour effet de valider les contrats éventuellement conclus avant son entrée en vigueur ?
Cette loi l’autorise-t-il désormais à contracter seul, alors qu’il est né avant l’entrée en vigueur de celle-ci, sans être représenté par ses parents ?

Je ne sais pas quoi répondre aux questions.

Pouvez-vous m'aider s'il vous plait ?

Merci d'avance
Revenir en haut Aller en bas
unepetitenetoile
Modérateur
avatar

Féminin
Age : 28
Études : l2 droit upec
Loisirs : lecture, dessin, ...
Nombre de messages : 930


MessageSujet: Re: 1er cas pratique difficile à faire   Mer 2 Nov - 11:51

tu pourrais aller te présenter aussi... ^^

_________________
Tu es nouveau sur le forum ? Fais-nous plaisir, commence par te présenter dans la section présentation des membres


MERCI D'EVITER LES DOUBLES POST!!!
Revenir en haut Aller en bas
Bambou449
Décurion
Décurion


Masculin
Age : 24
Études : Droit L3
Profession : Gentleman
Nombre de messages : 298


MessageSujet: Re: 1er cas pratique difficile à faire   Mer 2 Nov - 14:57

Bon, pour la première question la réponse est non. Une loi n'est pas rétroactive, sauf si elle même le précise par le biais de dispositions qu'elle comprends.

Pour la deuxième question, en principe la réponse est oui: Pierre a 17 ans, et une loi qui dispose que la majorité est à 16 ans (et donc la capacité de contracter qui s'en suit) entre en vigueur.
Pas besoin d'attendre d'avoir 18 ans pour Pierre. Normalement, la nouvelle loi remplace complètement la l'ancienne, mais sans pour autant être rétroactive.
Revenir en haut Aller en bas
mariebichon
Nouveau
Nouveau


Féminin
Age : 24
Études : L1 Droit
Nombre de messages : 3


MessageSujet: Re: 1er cas pratique difficile à faire   Ven 11 Nov - 23:30

Merci Bambou449 pour ta réponse mais j'aimerai si possible avoir une correction plus détaillée svp ! La prof ne l'a pas faite et j'ai un autre cas pratique à faire donc je voudrai m'appuyer sur un modèle pour rédiger correctement !
Merci d'avance Smile !
Revenir en haut Aller en bas
sam94000
Tribun
Tribun


Masculin
Age : 46
Études : capa
Nombre de messages : 591


MessageSujet: Re: 1er cas pratique difficile à faire   Ven 11 Nov - 23:45

la loi abaisse la majorité a 16 ans ok ( penal ? non ? ) ( ton exemple est une fiction, car la majorité a pas bougé !! et j'ai pas trouvé de loi )

mais là tu parle de contrat non ? aussi ...que dit la loi sur les contrats ?

En terme e contrat même emancipé le jeune ne peut faire d'acte sauf si il a demandé l'autorisation au juge le jour de son emancipation sinon il dot repasser devant le*juge ( generallement de tutelle ) pour demander la possibilité de faire des actes ...

la loi n° 2010-658 du 15 juin 2010 un mineur émancipé peut être commerçant (articles 2 IV et V de la loi). Jusque là, cela n’était pas possible (ancien article L 121-2 du code de commerce).

Toutefois, cette possibilité n’est pas automatique et le mineur émancipé qui veut être commerçant doit obtenir l’autorisation d’un juge.

Si la demande d’autorisation pour être commerçant intervient en même temps que la demande d’émancipation, c’est le juge des tutelles des mineurs qui est compétent pour décider.

Le juge des tutelles des mineurs compétent est (depuis le 1er janvier 2010) le juge aux affaires familiales du tribunal de grande instance du domicile du mineur ou, en cas de tutelle, celui du domicile du tuteur.

Si la demande d’autorisation intervient après la décision d’émancipation, c’est le président du tribunal de grande instance du domicile du mineur émancipé qui peut décider de l’autoriser à être commerçant.
Revenir en haut Aller en bas
http://www.capalidroit.com
Invité
Invité



MessageSujet: Re: 1er cas pratique difficile à faire   Ven 9 Nov - 17:27

slt

je suis en 1 er Année L1 a créteil,j'ai gros souci très urgent : je peu pas prendre les notre comme tout la classe car je suis un sourd profond mais je sais pas comment comprend se qui
me dis obliger de lire 3h sur les lèvres c'est vraiment désagréable et fatiguant,personne dans ma classe m'aide et je suis obliger de me battre tout seule si vous avais des idée a me propose faite moi signe s'il vous plais car je supporte plus Sad pale
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: 1er cas pratique difficile à faire   

Revenir en haut Aller en bas
 
1er cas pratique difficile à faire
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» 1er cas pratique difficile à faire
» gestion de classe : ne sais plus quoi faire !!
» Classe difficile : comment éviter les pics de bazar ?
» Bébé de 21 mois....sommeil difficile, que faire ?
» Réveils à 4 h pour mon bébé RGO de 16 mois au secours!!

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Le FORUM des étudiants de DROIT :: DROIT : Cours, TD, Sujets de réflexion ... :: LICENCE 1-
Sauter vers: