Le FORUM des étudiants de DROIT

 
AccueilAccueil  PortailPortail  CalendrierCalendrier  GalerieGalerie  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  GroupesGroupes  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 [Commentaire] Montesquieu, De l'esprit des lois

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Senritsu
Nouveau
Nouveau


Féminin
Age : 25
Études : L1 Droit
Profession : Hôtesse de caisse
Nombre de messages : 3


MessageSujet: [Commentaire] Montesquieu, De l'esprit des lois   Ven 1 Nov - 19:41

Bonsoir,

J'ai quelques problèmes pour la compréhension de ce texte, j'y travaille depuis plusieurs jours mais je ne le comprends que très peu.
On nous l'a donné en "méthodologie du travail universitaire" et non en histoire du droit, et nous sommes encore bien loin de parler de Montesquieu en histoire du droit, j'ai donc très peu de matière pour le comprendre.

Le voici:

Nous avons dit que les lois étaient des institutions particulières et précises du législateur, et les mœurs et les manières, des institutions de la nation en général. De là il suit que lorsqu'on veut changer les mœurs et les manières, il ne faut pas les changer par les lois: cela paraîtrait trop tyrannique; il vaut mieux les changer par d'autres mœurs et d'autres manières.

Ainsi, lorsqu'un prince veut faire de grands changements dans sa nation, il faut qu'il réforme par les lois ce qui est établi par les lois, et qu'il change par les manières ce qui est établi par les manières: et c'est une très mauvaise politique de changer par les lois ce qui doit être changé par les manières.
La loi qui obligeait les Moscovites à se faire couper la barbe et les habits, et la violence de Pierre 1er, qui faisait tailler jusqu'aux genoux les longues robes de ceux qui entraient dans les villes, étaient tyranniques. Il y a des moyens pour empêcher les crimes: ce sont les peines; il y en a pour faire changer les manières: ce sont les exemples.
La facilité et la promptitude avec laquelle cette nation s'est policée ont bien mon­tré que ce prince avait trop mauvaise opinion d'elle, et que ces peuples n'étaient pas des bêtes, comme il le disait. Les moyens violents qu'il employa étaient inutiles; il serait arrivé tout de même à son but par la douceur.

Il éprouva lui-même la facilité de ces changements. Les femmes étaient renfer­mées, et en quelque façon esclaves; il les appela à la cour, il les fit habiller à l'alle­mande, il leur envoyait des étoffes. Ce sexe goûta d'abord une façon de vivre qui flattait si fort son goût, sa vanité et ses passions, et la fit goûter aux hommes.

Ce qui rendit le changement plus aisé, c'est que les mœurs d'alors étaient étran­gères au climat, et y avaient été apportées par le mélange des nations et par les conquêtes. Pierre 1er, donnant les mœurs et les manières de l'Europe à une nation d'Europe, trouva des facilités qu'il n'attendait pas lui-même. L'empire du climat est le premier de tous les empires. Il n'avait donc pas besoin de lois pour changer les mœurs et les manières de sa nation: il lui eût suffi d'inspirer d'autres mœurs et d'autres manières.
En général, les peuples sont très attachés à leurs coutumes; les leur ôter violem­ment, c'est les rendre malheureux: il ne faut donc pas les changer, mais les engager à les changer eux-mêmes.

Toute peine qui ne dérive pas de la nécessité est tyrannique. La loi n'est pas un pur acte de puissance; les choses indifférentes par leur nature ne sont pas de son res­sort

Je pensais répondre à une problématique telle que "comment peut-on changer les mœurs et les manières d'une nation?" mais ca ne me semble pas reprendre la globalité du texte. Ou peut être "Est-ce la loi qui dicte nos coutumes, ou à l'inverse nos coutumes qui dictent nos lois?"

Je comptais donc faire un plan dans le style:
I) Les moyens contre nature
A) Les lois: la dictature des mœurs et des manières
B) ??
II) Les moyens naturels
A) Les mœurs, inspiration de la loi
B) La théorie du climat

Bon je sais c'est un peu n'importe quoi, j'en ai conscience, je ne trouvais tellement rien d'autres que je me suis contentée de ça...
Si vous pouvez m'aider à mieux comprendre ce texte et sa intérêt ce serait génial, merci d'avance.
Revenir en haut Aller en bas
 
[Commentaire] Montesquieu, De l'esprit des lois
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» [Commentaire] Montesquieu, De l'esprit des lois
» Fête de la Pentecôte et commentaire du jour "De la Pentecôte juive à la Pentecôte chrétienne"
» Depotisme, monarchie, république
» Les élèves risquent-ils de considérer le texte "De l'Horrible danger de la lecture" comme islamophobe ?
» Bx. Guillaume Repin et commentaire du jour "Esprit mauvais, sors de cet homme ! "

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Le FORUM des étudiants de DROIT :: DROIT : Cours, TD, Sujets de réflexion ... :: LICENCE 1-
Sauter vers: