Le FORUM des étudiants de DROIT

 
AccueilAccueil  PortailPortail  CalendrierCalendrier  GalerieGalerie  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  GroupesGroupes  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 Quelques conseils pour les futurs L1

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Chupacabra
Munifex
Munifex
avatar

Masculin
Nombre de messages : 34


MessageSujet: Quelques conseils pour les futurs L1   Sam 2 Aoû - 21:51

Bonjour à tous.

Vous allez faire votre entrée dans le monde du droit. Que ce soit à l'UPEC ou ailleurs, je vous félicite de votre choix. Je me rappelle des interrogations que j'avais en première année, mais aussi des choses que je ne savais pas et qu'il aurait été bon d'apprendre dès la première année. J'espère pouvoir vous donner quelques renseignements.

Je vous conseille vivement de lire l'article rédigé par le professeur Morvan au lien suivant, vous y apprendrez énormément : http://patrickmorvan.over-blog.com/article-23224008.html

J'espère qu'il ne vous découragera pas de prime abord. Il est important de savoir ce qui vous attend. Attention, la vérité n'est pas aussi noire que ce qui est décrit, mais je pense qu'il permet de prendre conscience que les études seront longues, difficiles, mais n'oubliez pas qu'elles seront passionnantes. L'intérêt principal de cet article est, je pense, de vous faire prendre conscience de la difficulté des masters 2. Vous pouvez vous dire que ce sera dans 5 ans (et il y aura probablement une réforme d'ici-là), mais il convient de se préparer dès la première année.

Vous chercherez quelle méthode de travail appliquer. Je vous dirai de faire ce qui vous convient ! Un exemple : les fiches. Je pense pouvoir dire que 80% des étudiants en droit en font. Je n'en n'ai jamais fait pour deux raisons : 1 c'est extrêmement chronophage et lorsque j'en fais, je n'apprends rien - 2 l'objectif est de synthètiser, or, on ne connaitra jamais nos cours à 100%, donc, en fichant, vous ne connaitrez pas 100% de vos fiches ni 100% de vos cours ... Pour autant, ça marche pour certains. Tout cela pour dire, discutez, échangez avec des anciens ou entre vous et faites vous votre propre méthode. Vous le verrez, vous serez assez libres dans les études de droit. Il conviendra de respecter certains canons, rien de plus.

Multiplier les informations pour être sûr de faire de bons choix. Renseignez vous auprès des associations étudiantes, des anciens, de chargés de td ou encore ici. À vous de faire le tri ! Vous êtes en droit, vous devez avoir un esprit critique sur tout.


Quelques infos en vracs qui me semblent importantes :

-Allez à tous les cours. Il ne faut pas être passif. N'hésitez pas à aller voir un professeur à une pause ou à la fin. Il sera ravi de vous aider. Imaginez : il aura parfois plus de 400 têtes en face de lui. Il ne pourra pas s'apercevoir que vous êtes perdus.

-Prenez vos notes à l'ordinateur. Si vous n'en n'avez pas, réfléchissez sérieusement à investir dedans. Un notebook suffit.

-Avant d'acheter un ouvrage, attendez d'avoir les recommandations de vos professeurs et chargés de td dans la matière concernée. Il existe 3 types d'ouvrages : le mémento (d'une page à 100-200), le manuel (un peu plus épais) et le traité (très épais). Evitez le mémento car beaucoup trop synthétique et le traité car vous serez perdus (à n'utiliser que pour approfondir une question bien précise).

-Ne négligez pas vos td. C'est ce qui permettra d'approfondir les matières fondamentales. En outre, vous aurez très peu de notes. Peut-être 2 ou 3 par semestre sans compter les partiels.
Participez en td. Il ne s'agit pas de "faire de la lèche", mais le droit est une matière d'échanges ou l'oral est très important. Vous serez aussi noté là-dessus.

-Ne négligez pas les langues. L'anglais est vraiment très important. Les cours à la faculté sont, je pense insuffisants. Vous pouvez vous inscrire pour pas très cher dans des certificats complémentaires type CLES ou TOEIC. Cela sera apprécié sur le CV.

-Essayez de lire des journaux "juridiques" tous les jours. Pas besoin de les acheter, télécharger une application cela suffit. Le droit est une matière très ouverte sur le monde. Les deux plus essentiels sont à mon sens Le Monde et Les Echos. C'est une question de préférence, beaucoup de juristes aiment lire Le Figaro. Essayez et voyez. Ce qui est important est d'être au courant de l'actualité et d'avoir une vision juridique des choses (essayez donc d'éviter 20 minutes : ça vous occupera dans le métro mais ça ne vous nourrira pas juridiquement).

-Si je devais vous donner un leitmotiv, ce serait de ne pas voir les choses de façon compartimentée. Toutes les matières juridiques s'imbriquent les unes dans les autres. Tout est connecté. En avoir conscience et rechercher les liens entre les matières vous aidera à prendre de la hauteur et à faire de vous un bon juriste.

-Vous pouvez faire des stages. Ce n'est pourtant pas absolument nécessaire. Si vous en faites un, assurez-vous qu'on ne vous demandera pas que de faire du café. Un stage amènera des questions à un entretien et un recruteur saura immédiatement si vous mentez ou pas.





Prenez de bonnes vacances. Soyez d'attaque à la rentrée.



Confraternellement, Chupacabra.
Revenir en haut Aller en bas
Avril
Munifex
Munifex
avatar

Féminin
Age : 21
Études : L1 Droit
Nombre de messages : 41


MessageSujet: Re: Quelques conseils pour les futurs L1   Mer 6 Aoû - 14:34

Bonjour Chupacabra  Smile 
D’abord merci bcp pour toutes ces informations
Personnellement pour ce qui concerne les fiches moi j'ai prit l'habitude d'en faire au lycée sur tt pour les matières fondamentales à gros coeff

Sinon tu peux me parler stp des "stages" ainsi que des certificats complémentaires type CLES ou TOEIC.
Merci
Revenir en haut Aller en bas
Chupacabra
Munifex
Munifex
avatar

Masculin
Nombre de messages : 34


MessageSujet: Re: Quelques conseils pour les futurs L1   Mer 6 Aoû - 21:35

Bonsoir.


En L1, tu auras trois matières fondamentales qui représenteront 9 heures en tout par semaine (à vérifier). C'est à toi de voir si tu trouves cela rentable de passer du temps à ficher ces 9 heures par semaine. D'autant plus que, si tu prends tes notes à l'ordinateur, il est facile de mettre en forme un fichier word en mettant en couleurs, en gras etc. Sachant que ton cours sera amené à évoluer au fur et à mesure de l'année, c'est peut-être plus simple de compléter sur ordinateur que de faire un renvoi sur une fiche. Tu l'auras compris, je ne suis pas un grand fan des fiches, mais fait ce qui fonctionnera pour toi !

Il y a beaucoup à dire sur les stages. Déjà comment en trouver un ? Plusieurs moyens : en faisant des candidatures spontanées en passant par ton réseau (tes connaissances, ta famille, tes amis) ou non ; en répondant à des offres. En licence, et même en droit, ça fonctionne beaucoup par le réseau. Titulaire d'encore aucun diplôme en droit, il n'y a pas de compétences réellement utiles qui pourront être appréciées. Sauf dans certains domaines (j'y reviendrai). Néanmoins, tu trouveras de nombreuses offres de stage au troisième étage du bâtiment A et sur le site internet village justice (c'est un forum des professionnels du droit). Quoiqu'il en soit, il faut s'y prendre très tôt. Pour un stage commençant en juin de l'année N, il faut à mon avis chercher à partir de octobre de l'année N-1, l'idéal étant de le trouver au plus tard en janvier N. Après cette date, de très nombreux étudiants se mettent à en chercher un et ça sature assez vite.

Est-ce qu'un stage est rémunéré ? Pas toujours. Le stage n'est pas un travail. Vous ne remplacez pas quelqu'un qui part en vacances (normalement ...). Ainsi, il ne peut qu'y avoir une indemnité de stage qui a été réévalué à un peu plus de 500 euros. Il ne faut pas attendre un smic. Je crois même que certains stages ne sont même pas indemnisés. Après, c'est un calcul : ça va coûter cher (transports + temps + nourriture etc) et ce que ça peut apporter (motivation + intérêt + plus-value sur le CV). Quelques stages sont payés plus que le minimum, mais à ma connaissance, pas en licence. À voir si tu as besoin de travailler pendant les vacances et de toucher un vrai salaire ou non.

Vers quel type de stage me diriger ? On peut les distinguer en fonction des matières et du lieu (cabinets de différentes tailles, entreprises ...). En fonction des matières : à mon sens, autant éviter de candidater dans des matières trop techniques en licence du type entreprises en difficultés, droit fiscal. Je pense que la candidature ne sera même pas examinée ou alors on ne vous proposera que de faire des photocopies. Il vaut mieux postuler pour des matières vues en licence ou qui seront vues (donc avec un retard que tu pourras rattraper) : droit des contrats, procédure civile, responsabilité, droit de la famille ... Etant donné qu'il n'y a pas de stage obligatoire avec la faculté, ça peut être intéressant de se mettre en condition, d'exploiter en pratique une matière que l'on a vu. En fonction du lieu du stage : je pense qu'il faut éviter les gros cabinets et les entreprises. Ca fait peut-être rêver, mais c'est rare que de réelles tâches soient données aux stagiaires. Il faut, à mon avis, privilégier les plus petites structures, les cabinets de moins de 10 personnes. Dans de telles structures, on donne plus à faire aux stagiaires et on peut véritablement suivre un avocat au palais etc, il aura plus de temps à te consacrer.

L'intérêt des stages ? Tout d'abord, si tu arrives à trouver LE stage dans LE cabinet réputé dans LA spécialité que tu voudras faire plus tard, c'est top. Si tu trouves un stage dans une matière dans laquelle tu ne souhaites pas te spécialiser, c'est bien : ça montrera que tu es volontaire, que tu t'intéresses à d'autres matières, que tu as une certaine ouverture d'esprit etc. Si tu ne trouves pas de stages ce n'est pas grave. Il y aura toujours des gens pour dire "Quoi ? Tu n'as pas jamais fait de stage ? J'en suis à 4 ! Tu es morte !" alors que pas du tout. On ne te reprochera pas de ne pas avoir fait de stage dans une certaine mesure. Il est vrai que pour certaines formations c'est hautement recommandé (du type Dauphine ou Assas). Mais si tu n'as fait qu'un stage où on ne t'a demandé que d'aller faire du café, il n'y aura aucune plus-value sur ton CV. Lors d'un entretien, on ne manquera pas de t'interroger dessus, ensuite à toi de voir si tu souhaites mentir et dire que tu avais quelques responsabilités et si tu es bonne menteuse ... Mieux que ça, il faut se montrer volontaire. On ne te reprochera jamais de ne pas avoir fait de stage si tu dis que tu avais beau chercher et que tu n'as eu que des refus ou pas de réponse du tout ou si tu expliques clairement que tu avais besoin de travailler pendant l'été pour financer tes études. Un bon moyen de pallier une absence de stage sur le CV est de multiplier les expériences associatives. Il y a tellement d'associations avec des besoins en juristes que ça peut faire la différence sur un CV. En tout cas, ça a été mon cas : jamais de stage (on ne me proposait que des photocopies donc j'ai dit non), engagé dans plusieurs associations ayant un lien avec le droit ou non et j'ai été pris dans le m2 que je souhaitais. Comme quoi !

Maintenant, les certificats. Ils font office d'une attestation d'un certain niveau dans une matière. En droit, 3 sont peuvent être importants.
Il y a les attestations en informatique. Le plus connu est C2i. Ca montrera à un employeur que tu sais te servir d'un ordinateur, et crois-moi, ce n'est pas le cas de tout le monde. Ca peut être apprécié, mais je n'en suis pas certain. Si tu estimes ne pas avoir un niveau suffisant, c'est un bon moyen de le rattraper.
Il y a les attestations de français. La plus connue est Voltaire. Ca peut-être bien, mais c'est à mon avis inutile si tu as de bonnes notes. Tu seras aussi évaluée sur ton français, donc bon ...
Il y a les attestations en anglais. La fac propose le CLES. Il est payant (140 € pour l'année de mémoire), des cours sont donnés puis il y a une évaluation. Il y a une ou deux sessions par an de plusieurs niveaux différents et c'est toi qui le choisit. Des affiches seront apposées à la faculté ou tu te rapprocheras de ton chargé de td d'anglais pour en savoir plus. Il y a aussi les certificats délivrés par des organismes privés. Il y a le Cambridge, le TOEIC et le TOEFL (il y en a sans doute d'autres). L'avantage est que tu peux les passer n'importe quand (car il y a plusieurs sessions par jour à Paris), mais c'est à toi de te préparer. Tu peux privilégier n'importe laquelle de ces attestations, le but est de prouver que tu sais parler en anglais. Attention, ça ne vaudra jamais un semestre d'étude à l'étranger.
Si tu maitrises d'autres langues, même et surtout si elles sont rares, il ne faut pas hésiter à le mettre sur le CV.
L'idéal serait d'obtenir ce qui t'intéresse pendant la licence. Tu auras plus de temps à t'y consacrer qu'en M1 ou M2 et ça pourra faire la différence pour obtenir un premier stage.

J'espère t'avoir aidé !
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Quelques conseils pour les futurs L1   

Revenir en haut Aller en bas
 
Quelques conseils pour les futurs L1
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Vos conseils pour les futurs 1ere bac
» Quelques conseils pour la MPSI
» des personnes ont-elles des conseils pour ficher les cours???
» Histoire-géo et EPS: des conseils pour le choix de livres de prépa?
» Voyage à Rome - quelques conseils à me donner avant le départ ?

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Le FORUM des étudiants de DROIT :: DROIT : Cours, TD, Sujets de réflexion ... :: LICENCE 1-
Sauter vers: