Le FORUM des étudiants de DROIT

 
AccueilAccueil  PortailPortail  GalerieGalerie  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez
 

 Le polyamour

Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4, 5  Suivant
AuteurMessage
unepetitenetoile
Modérateur
unepetitenetoile

Féminin
Age : 30
Études : l2 droit upec
Loisirs : lecture, dessin, ...
Nombre de messages : 930


Le polyamour - Page 4 Empty
MessageSujet: Re: Le polyamour   Le polyamour - Page 4 EmptyVen 20 Jan - 16:38

sam94000 et infopolyamour s'il vous plait, merci de respecter les règles du forum et arrêter de vous chercher. Ceci est un premier avertissement avant que les administrateurs et modérateurs vous sanctionnent Smile

_________________
Tu es nouveau sur le forum ? Fais-nous plaisir, commence par te présenter dans la section présentation des membres


MERCI D'EVITER LES DOUBLES POST!!!
Revenir en haut Aller en bas
sam94000
Tribun
Tribun


Masculin
Age : 49
Études : capa
Nombre de messages : 591


Le polyamour - Page 4 Empty
MessageSujet: Re: Le polyamour   Le polyamour - Page 4 EmptyVen 20 Jan - 22:16

comme dirait Raymond barre .... Pouf pouf pouf pouffffffff


Code:
Pour un étudiant en droit, je trouve qu'il est urgent de réviser le chapitre sur la calomnie, la diffamation, les insultes...

Si je n'ai meme plus le droit d'avoir une opinion sur un pseudo concept qui semble etre mal admis par la norme ( et l'unanimité -3 pelés et 4 tondus ) que vous semblez rejeter alors oui ...la liberté d'expression vous fait défaut mon chers !!

le choix de votre pseudo deja laisse imaginer le gourou ou le chargé de communication qui s'exprime au nom de sa secte lolllllllll

j'oubliais qu'en france on a le droit de juger un genocide mais on a plus le droit de dire trouver une déviance anormal !! crenom de diou !!


Au risque de choquer encore ... avant de faire droit j'ai eu mon master de psycho ... il est vrai que y'a quelques années deja .. donc je me permet de maintenir mon propos de psychopathe ... ou l'un des symptome clinique est justement de separer l'affect du reste!!

rappel : la psychopathie n’est pas une maladie mentale ! En effet, il s’agit selon les experts d’un trouble de personnalité, une déviance par rapport à la norme....
j'ai attentivement lus les témoignages et interventions de votre forum ... le polyamour est vécus comme un divertissement ..avec l'un j'ai ceci et avec l'autre j'ai autre chose ...ou encore à l'un j'ai donné et à l'autre je veux donner ( généralement un enfant ) ... bref beaucoup de JE et de narcissisme avec une dominante .. bref .. allez j'arrete ... vivez heureux et faites pleins d'enfants ... permettez simplement aux autres de pas comprendre ou de penser autrement ...sans chercher a convaincre en parlant de normes que vous valorisez justement en l'attaquant ( car la apparait le caractère dyssocial, j'ai bien dis dyssocial car la réponse des messages est habillement destiné à un seul interlocuteur en pointant du doigt tous !! ( un peu le principe de la souveraineté nationale a l'envers lolllllllllll )
Revenir en haut Aller en bas
http://www.capalidroit.com
Touch'
Tribun
Tribun


Féminin
Age : 29
Études : L3
Nombre de messages : 572


Le polyamour - Page 4 Empty
MessageSujet: Re: Le polyamour   Le polyamour - Page 4 EmptyVen 20 Jan - 23:09

infopolyamour a écrit:


Mais « eux », ce n’est pas un monobloc qui débinent tous les monos.
A chaque fois qu’un polyamoureux manifeste ainsi, je réagis assez fort sur le forum. Tout comme les monos, les polys qui tiennent ce genre de discours sont probablement des personnes qui critiquent pour rehausser leur faible opinion d’elles-mêmes.

Oui c'est vrai. Par "eux" je visais ceux qui veulent absolument imposer leur norme comme LA norme à suivre. J'ai vu que ce n'était pas ton cas et j'imagine aussi bien que tous les polyamoureux ne pensent pas comme ça.


infopolyamour a écrit:

C’est un signe d’insécurité, pour moi ; de besoin très fort d’appartenir à un groupe, qui prime sur le besoin de se trouver soi-même en tant qu’individu.


Les tentatives de justifier scientifiquement un point ou un autre des relations humaines sont moins intéressantes que les études des comportements divers. Fatalement, on glisse aussi vers (ou on utilise !) une tendance à vouloir que les choses soient ou Ceci ou Cela, bleu ou rouge, monobloc.
Je me dis que ça reflète surtout un besoin de certitudes, qui dénote une insécurité devant ce qui est différent.

Oui j'suis d'accord avec ce que tu as écris juste au dessus. D'ailleurs (sans vouloir te vexer Sam94000) il me semble que tu n'as jamais été aussi agressif, c'est assez hallucinant d'ailleurs. Je vois pas pourquoi tu t'excites à ce point, tu es libre de penser ce que tu veux, moi non plus je ne suis pas convaincu par le polyamour (parce que je pense pas que ce soit quelque chose de viable en tout cas me concernant), est-ce que je fais comme si je parlais à une demeuré finie à infopolyamour? Non. Mais toi sous prétexte de ta sacro sainte norme tu te crois autorisé à être méprisant envers tous ceux auraient le malheur de ne pas penser comme toi. D'ailleurs c'est quoi être normal pour toi? Monogame et hétérosexuel? C'est l'impression que tu donnes en te lisant en tout cas et ça me désole.
Revenir en haut Aller en bas
sam94000
Tribun
Tribun


Masculin
Age : 49
Études : capa
Nombre de messages : 591


Le polyamour - Page 4 Empty
MessageSujet: Re: Le polyamour   Le polyamour - Page 4 EmptyVen 20 Jan - 23:17

j'en suis navré ... je n'ai aucunement a un seul instant voulus etre agressif et désolé si j'ai donné cette impression ..

je suis juste un peu agacé par l'impudeur et le coté prosélyte .. meme le pseudo s(attibue une qualité d'informateur ... il aurait été plus simple de prendre un pseudo standard et dire je suis polyamoureux et parler de soit par exemple ... les témoignage que j'ai lus sont tellement diverses quant aux motivations et autre .. que info poly s'exprime en son nom sur sa vision ou celle des poly ? tu remarqueras que je n'ai abordé le sujet que selon mes idées (à moi) et non au nom de la sté ...

par contre je trouve desolant ta comparaison avec le shomo et ta rigidité a mon propos mais rtu en as le droit !!

sincèrement désolé si je t'ai froissé ! Tt si tu as le temps jE t'invite a relire calmement depuis le début de mes interventions où même les questions que je soulève sont habillement ecartées ... ;-)
Revenir en haut Aller en bas
http://www.capalidroit.com
Touch'
Tribun
Tribun


Féminin
Age : 29
Études : L3
Nombre de messages : 572


Le polyamour - Page 4 Empty
MessageSujet: Re: Le polyamour   Le polyamour - Page 4 EmptySam 21 Jan - 0:10

Jvois pas en quoi c'est du prosélytisme. Elle nous explique, nous apporte un point de vue, le sien, sur un mode de vie qui est loin d'aller de soi pour l'immense majorité des gens.

Et c'est quoi tous ces débats inutiles autour de son pseudo? Elle ne se cache pas, elle intervient sur le forum à priori juste pour parler de cette question qui l'a touche plus particulièrement, aurait-elle du faire semblant d'être une étudiante en droit, mentir sur son âge, sa vie etc..? C'est une démarche qui a le mérite d'être explicite et non hypocrite.
Son pseudo ne signifie pas qu'elle s'érige en porte parole de toute la communauté mais qu'elle est ici pour s'exprimer sur le polyamour, donner des infos, mais elle précise bien dans ses posts qu'elle parle de sa vision à elle, et non pour tous les autres.
Et puis j'ai envie de dire merde elle prend le pseudo qu'elle veut c'est interdit nul part!

Tu trouves mes propos rigides à ton égard? Mais est-ce que tu as relis les tiens à l'égard des polyamoureux? Il n'y a pas photo, peut être que je suis un sèche, parce que le mépris que tu exprimes m'a agacé mais au aucun moment (moi) je ne suis méprisante à ton égard.


Comment peut tu dire ça: " Si je dis j'aime l'acte et la tendresse des enfants de 13 ans ...ou alors j'aime mon chiwawa ..( tu as omis de relever ce détail dans mon texte plus haut ) dois je considérer que ce peut être de nouvelles valeur s? je le répète je suis tolérant chacun est libre ... "

Donc comparaison (certes non explicite) aux pédophiles et zoophiles, que je trouve insultante et enchaîner avec un " mais que penser si je me met a clamer que cela est une normalité ?"

C'est ça ta définition de la tolérance? C'est dire aux autres vous êtes anormaux? J'pensais plutôt qu'être tolérant c'était considérer que les gens pouvaient être différents sans que cela fasse d'eux des gens bizarre et déviants pour autant.

Enfin bref si tu veux mon avis, c'est plutôt envers celle qui a eu le droit à tes bonnes paroles que tu devrais t'excuser^^
Revenir en haut Aller en bas
Sun
Légat
Légat
Sun

Masculin
Age : 28
Études : M2 Droit de la Construction et de l'Urbanisme
Profession : Responsable d'opérations immobilières
Nombre de messages : 1067


Le polyamour - Page 4 Empty
MessageSujet: Re: Le polyamour   Le polyamour - Page 4 EmptySam 21 Jan - 1:20

sam94000 a écrit:

je suis juste un peu agacé par l'impudeur et le coté prosélyte .. meme le pseudo s(attibue une qualité d'informateur ... il aurait été plus simple de prendre un pseudo standard et dire je suis et parler de soit par exemple ... les témoignage que j'ai lus sont tellement diverses quant aux motivations et autre .. que info poly s'exprime en son nom sur sa vision ou celle des poly ? tu remarqueras que je n'ai abordé le sujet que selon mes idées (à moi) et non au nom de la sté ...

+1
Revenir en haut Aller en bas
Caly
Prolétaire
Prolétaire


Féminin
Age : 29
Études : L2
Nombre de messages : 8


Le polyamour - Page 4 Empty
MessageSujet: Re: Le polyamour   Le polyamour - Page 4 EmptySam 21 Jan - 1:26

Quand tu compares à des pédophiles ou à des psychopathes tu cherches pas à être agressif ?!

Et non, je persiste également : la psychopathie, comme dit précédemment qui n'a aucun rapport avec un comportement sexuel déviant comme tu l'as affirmé, EST une maladie mentale et reconnue en tant que telle. Enfin bref, là n'est pas le débat, je trouve juste que la comparaison est injuste et totalement dans le jugement.
Sinon, le reste a été dit par Touch'.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



Le polyamour - Page 4 Empty
MessageSujet: Re: Le polyamour   Le polyamour - Page 4 EmptySam 21 Jan - 10:16

Merci pour les interventions, Touch' et Caly.
Et dans un autre registre, l'intervention (très attendue par moi) d'un administrateur est la bienvenue, le ton baissant immédiatement.

Petite remarque aux administrateurs: en tant que modo/admin sur un autre forum depuis plus d'un lustre, et collaborant en équipe sur les interventions problématiques, j'ai une bonne idée de ce que l'on peut se permettre comme membre ailleurs. Ici je suis membre: j'aurais aimé qu'un rappel à l'ordre ait été formulé plus tôt, dès que les premiers dérapages ont eu lieu sur ce fil.

Votre charte est claire:

"les messages agressifs ou diffamatoires, les insultes et critiques personnelles, les grossièretés et vulgarités, et plus généralement tout message contrevenant aux lois françaises en vigueur sont interdits".



Ma stratégie est d'ignorer les messages de ce type; par ailleurs, le recadrage de la part d'un admin' a eu lieu seulement après que les limites soient largement dépassées, et m'a également été adressé: en regard de de ce dernier point, rappeler le cadre, et rappeler la loi, ce n'est pas chercher un interlocuteur, mais lui remettre en mémoire qu'il a signé ici un contrat de communication, et reste par ailleurs soumis au "droit social".




Dernière édition par infopolyamour le Sam 21 Jan - 12:25, édité 3 fois
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



Le polyamour - Page 4 Empty
MessageSujet: Re: Le polyamour   Le polyamour - Page 4 EmptySam 21 Jan - 10:24

Pour Sténé...


J'ai retourné ta question sur la différence entre l'amour et l'amitié, dans tous les sens. Et tenté de trouver comment répondre sans réécrire "L'amour et l'Occident" de Denis de Rougemont (un bon résumé, ici : http://www.scriptoblog.com/index.php?option=com_content&view=article&id=235:lamour-et-loccident-denis-de-rougemont-&catid=51:litterature&Itemid=55 et youpi, je peux enfin poser un lien!) et plein d'autres bons livres qui ont étudié la question et ses avatars, comme la fission amoureuse...

Finalement… ben ma foi, l’amitié est une forme d’amour, ce terme recouvrant tellement de choses. Mais l’amour est aussi fait d’amitié…

Dans mes amours, il y a des personnes avec qui je cultive un rapport amical. J’ai des amis avec qui j’ai parfois de l’intimité sexuelle. J’aime mon chat, mais je ne couche pas avec lui. Je l’appelle mon pote, mon copain.
Etc.

J’en viens à penser que ces mots, amour, amitié, découlent du formatage sociologique qu’on a déjà évoqué depuis le début du fil. J’y vois un besoin de dépatouiller les dix-huit mille mélanges de sentiments que tout un chacun peut éprouver à l’égard des personnes qui croisent sa trajectoire. Mais surtout de poser une limite la plus claire possible entre les relations avec sexe et les relations sans.

On a beau dire, on a beau faire, c’est comme si le passage à l’acte était plus hautement signifiant que tout le reste réuni. Je nous soupçonne d’être imprégnés, bien plus que nous le souhaiterions, par l’interdit qui pesait sur le sexe jusqu’à l’arrivée de la contraception hormonale qui a libéré les femmes de la peur des grossesses; et le problème de la patrilinéarité, de l'adultère et du risque d'élever l'enfant d'un autre. En délimitant ceci et cela, on pose une barrière, et avec une petite touche de culpabilité dessus, le tour est joué: on ne parlera plus d'explorer l'amour sous toutes ses formes, de cultiver les bonnes relations, etc... mais de mettre un empêchement moral au risque des retombées du fait de se faire du bien.

Donc, amour ou amitié, pour moi ça ressemble à d’énormes sacs dans lesquels on voudrait pouvoir classer clairement ce qui échappe pourtant à la raison. Et si plein de nuances que les deux sacs doivent communiquer sur les 5/6 de leurs points de contacts… à quoi bon les séparer?

Plutôt que de ranger Lô, Gabi, Nath’, le chat, mon amour n°1 et mon amour n°2, ma petite-cousine, ma sœur, Sil, Ruthi, Pierre, Benoît, Barbara, etc dans des sacs bien distincts, je préfère laisser tout ça éparpillé, non-défini… et me laisser la surprise de voir que de l’ "amitié" et de l’ "amour" peuvent surgir de manière inopinée ici ou là.
Revenir en haut Aller en bas
Deusericus
Tribun
Tribun
Deusericus

Masculin
Age : 28
Études : Master 2 UPEC
Nombre de messages : 504


Le polyamour - Page 4 Empty
MessageSujet: Re: Le polyamour   Le polyamour - Page 4 EmptySam 21 Jan - 15:51

Chez moi, quelqu'un avec qui "on a de l'intimité sexuelle", c'est un plan cul ! mili
Revenir en haut Aller en bas
sam94000
Tribun
Tribun


Masculin
Age : 49
Études : capa
Nombre de messages : 591


Le polyamour - Page 4 Empty
MessageSujet: Re: Le polyamour   Le polyamour - Page 4 EmptySam 21 Jan - 15:53

Caly a écrit:
Quand tu compares à des pédophiles ou à des psychopathes tu cherches pas à être agressif ?!

Et non, je persiste également : la psychopathie, comme dit précédemment qui n'a aucun rapport avec un comportement sexuel déviant comme tu l'as affirmé, EST une maladie mentale et reconnue en tant que telle. Enfin bref, là n'est pas le débat, je trouve juste que la comparaison est injuste et totalement dans le jugement.
Sinon, le reste a été dit par Touch'.


j'ai la sensation que tu as lus en diagonale mes interventions relis les dans l'ordre et tu verras que je ne dis pas ce que tu as dis !! relis le contexte !! Mais au fait qui a comparé la monogamie ( la norme sociale ) avec le polyamour ... qui est l'affect et que l'on ne peux prouver .

J'ai dis que l'un des symptôme clinique du psychopathe était la séparation de l'affect et du sexe ... j'ai aussi dit que cela aussi pouvait être un comportement dyssocial .... le terme norme n'a pas été initialement utilisé par moi ... source wikipedia : Une norme, du latin norma « équerre, règle », désigne un état habituellement répandu ou moyen considéré le plus souvent comme une règle à suivre

Maintenant; abordons la chose autrement .. naturellement nous sommes tous polyamoureux mais attention là, il faut définir le sens, le poids et le contexte du mot amour ... ( j'aime ma mère j'aime le droit, j'aime mon chien, mon frere, ma soeur, les enfants et même toi ( peut être ) ... bref j'ai des sentiment dits d'amour pour plusieurs personnes ou chose ... ) dès l'instant ou ce sera des sentiments à l’égard d'une femme ou d'un homme autre que platonique... on constatera que la seule différence qu'il y aura avec le polyamour du ( pseudo info polyamour ) c'est qu'il y' a du sexe avec al volonté de comparer cela a ce que nous appelons un couple !!
c'est la seule chose qui en apparence pourra distinguer le type de pseudo sentiment, attirance , tendresse... le sexe sera un elément determinant de l'idée que l'on se fera et de la portée du mot amour .. donc j'aime avec du sexe ou j'aime sans sexe ( peu importe ce que j'aime ou combien )

Par contre, restons logique et nous admettrons que même une déviance peut être un affect enfin elle se matérialisera par un ou des actes formés par des sentiments... ) ( exemple l'amour vache , l'amour violent, le SM...il y'a même les cas de tuer par amour ...et j'en passe ) le terme amour peut vouloir tout dire l'inverse et son contraire ... lis "les insolence de la vertus de Sade .." ou l'amour du christ de je ne sais plus qui ...

Là nous devrons nous intéresser au sens du terme déviance... et vulgairement il n'y aura que le morveux ou le malade qui se sentira vexé!! car déviance n'est pas une insulte !! sauf pour celui qui le considère comme tel ..et cela fonction de la situation ou on l'utilise ...

Exemple : pour certain la sodomie est une déviance pour d'autre un impératif et pour d'autre un sacrilège ou encore un acte animal bestiale pour certain un culte ....
La tolérance justement implique que l'on ne porte pas de jugement de valeur... si je dis que j'aime sodomiser mon chien tu diras c'est un malade avec plus ou moins d'agressivité peut être du dégout ..peut être même que tu appellera la SPA ..ou BB ... intolérance, avis ou une conviction, condamnation ? dans tous les cas cela reste une déviance même deux la mienne et la tienne...la tienne car la norme est la tolérance et la mienne ( inutile de te faire un dessin ) mais je serais et reste coupable d'avoir provoquer ta déviance, si je suis heureux pourquoi aller chercher l'assentiment des autres ? pourquoi chercher à se justifier ? pourquoi m'exhiber ? chercher a convaincre ? Et, c'est ce qui me dérange dans toute cette histoire d’où mon propos d'Impudique ; d'exhibitionnisme ...and more

La question du poly de sténé initialement etait vous en pensez quoi d'un point de vue philosophique et là la deviance a fait son apparition ..ca a commencé par Je ( la dame de l'emission ) et ensuite infopolyamour avec le NOUS ( j'imagine les mp ou les sms après s’être googelisé on parle de nous sur un forum de droit ... banzaiiiiiiii à l'assaut ..!! ) ... allant meme jusqu'a chercher une légitimité en arguant modérer un forum sur le sujet tache oh combien dificille ..n'est ce pas ? ahahha ( pseudo + l'utilisation répétés du Nous + allusion au forum ... = exhibisionisme +prosélytisme ou quête de reconnaissance, en deux mots vouloir donner une dimension social à ce que la norme appel déviance !! CQFD )

Juste un détail en passant , si sténé initialement voulait des témoignage de polyamoureux n'est elle pas assez grande pour allez directement le faire sur les forums du sujet ? eh oui !! là aussi le lobbyisme est a constater !! un brèche et hop ...Banzai.......

... j'ai par exemple une copine ( amie ) avec qui nous sommes plus que proche mais il ne sera jamais question de sexe ni de mariage ni de quoi que ce soit et pourtant notre proximité pourrait porter a confusion des fois ...et on s'en amuse, ni ne cherchons a justifier, défendre ou encore en faire une cause de société .. ni encore de la positionner en face ou en dehors d'une pseudo norme !!

La sté ( le droit ) est clair sur l’adultère ou la polygamie !! cela est un fait ! exacte ? je ferais meme impasse sur la possible problématique de paternité dans certaines configurations de poly...

Ce qui nous distingue de l'animal est jusqu’à preuve du contraire LA RAISON ..mais surtout le contrôle ... Pascal disait .. l'homme normal apprends a maitriser ses pulsions ( ses instincts ) aussi bien affectif que sexuel, sinon il se ravale au rang de l'animal et du fou, et il doit lutter et continuer a lutter... sinon il abdique sa liberté !!

La société est construite avec des normes et des règles et lorsque on sort de la norme on est sous le coup de l'art 1382 ou 1383 du code civil par exemple ... mais au delà et je vais plus loin on est responsable des conséquence des actes qui en découlent..

je ne relèverais qu'un seul élément ..celui des enfants un ou une poly ont des enfants avec 2 ou 3 personnes car si tu lis bien les témoignages ( effarant ) ca ne se limite pas a des trouples ( compression de tri +couple ) ca peut devenir une véritable tribu .. a quel moment penses t'on a ces enfants qui à l'école on un seul papa et une seule maman ou pas du tout ... subitement dans la classe y'en a un qui a 2 papa + 3 maman ... ( comment vont ils le vivre ? les conséquences ? .. faut il pratiquer la théorie : après nous le deluge ? ) mais cela ne reste qu'un des multiples exemples ..que je pourrais te donner et y en a d'autres .. car il 'ya la relation entre adultes ( libre ) et la conséquence sur ceux qui ont rien demandés !! ne l'oublions pas !!

Je suis tolérant même très tolérant... à l'image de la laïcité tous ont droit au respect !! tant qu'ils respectent justement la norme ... ( exemple le cas du foulard pour les jeunes musulmanes, de la prière de rue .. de l'excision.. du nudisme .. yen a plein même la chasse .. ..) et justement ma tolérance réside dans le fait que je ne les condamne pas ...mais cette tolérance est acquise des l'instant ou les concernés respectent la normes; en fait qu'elle n'atteint ou empiète pas la sphère publique et que l'on respecte l’intérêt de l'enfant entre autre !

Cette tolérance admet et tolère les sectes mais pas certaines pratiques ... tu as le droit d'adorer les oignons et même de leur rendre un culte et leur sacrifier quotidiennement un chamalow avec une mouche ... mais si tu te mets dans la rue a clamer que la sté à été trompé et que l'oignon est le progrès tu t'exposes déjà à ce que LA MAJORITE te prennent pour un malade ou pour un déviant ... mais aussi au risque de trouble a l'ordre ect ect ... il est vrai que le débat peut etre ouvert ... ( philosophique - sociologiquee ... et même au sein des psy ... ) pour analyser et comprendre .... ca reste dans tous les cas une exception qui confirme la norme !!

je t'imagine assez subtile pour imaginer la conclusion ...

Le peudo poly amour je le répète a choisis un pseudo nn hasardeux ! ... .. ( le choix ne s'est pas fait au hasard ) il est bien naturellement libre d'aimer au singulier ou au pluriel et même avec des poireaux dans les oreilles... je maintiens le qualificatif d'impudique ... exposes tu continuellement ta vie amoureuse sur un forum ? ( car il parle de cela !! ) à justifier ton orientation ou tes pratiques ? qui consisterait a jouer au bilboquet sous la douche en faisant des calins a un homme habillé en barboteuse rose a poids noir en chantant mets de l'huile .... mets de l'huile ...


Touch tu me dis :
Code:
C'est ça ta définition de la tolérance? C'est dire aux autres vous êtes anormaux? J'pensais plutôt qu'être tolérant c'était considérer que les gens pouvaient être différents sans que cela fasse d'eux des gens bizarre et déviants pour autant.

Si tu relis au début poly explique que nous sommes formaté par une norme donc il nous retire toute objectivité en sous entendant que nous sommes "normaux" non par choix mais par conditionnement en bref des bêtes de cirque !!

Pour la tolérance elle commence ou ? mon chiwawa serait une déviance et pas le reste ? si tu es aussi tolérante que tu le clames ne vois rien de négatif dans mes rapports intimes avec mon chiwawa car si tu considère que l'exemple est une insulte alors c'est que je suis anormal CQFD ( quel intolérance ahahaha )

touche tu dis :

Code:
Je vois pas en quoi c'est du prosélytisme. Elle ( [color=red]IL [/color])  nous explique, nous apporte un point de vue, le sien, sur un mode de vie qui est loin d'aller de soi pour l'immense majorité des gens.

FAUX !!
tenons nous en au fait !! le choix du pseudo et justement l'utilisation du NOUS les polyamoureux et non pas un "moi " ou "un mon cas " à aucun moment j'ai lus témoignage de son expérience mais des généralités sur le polyamour !! Alors, oui c'est du proselytisme !

Je conclus ... touch tu devrais sortir de la norme et je te propose de te présenter mon chiwawa .. il est presque aussi adorable que moi ... hi hi hi :-)

au fait j'ai même trouver sur un forum un post qui dit : wow on parle de nous sur lexagora ...un forum de droit... j'en tire une analyse .. les polyamoureux se googlise quotidiennement ahahaha si cela n'est pas du narcissisme alors faut que je retourne me coucher !! par ailleurs si je suis si nul et intolérant ... je comprend pas la réaction; ne dit on pas que la bave du crapeau n'atteint pas la blanche colombe ?


J’ajouterais pour touch et caly un détail dit par info... il dit :


Code:
Le hors-norme ne fait que refléter et confirmer qu’il y a une norme, donc une possibilité d’ostracisme basé sur des valeurs majoritaires – mais qui ne sont pas la vérité absolue : le problème [u]est dans l’œil de celui qui le proclame comme tel[/u].


cet exemple est une façon de pointer les anomaux du doigts donc ceux qui ont des problèmes donc la majorité !! j'ai également relus toutes les intervention ( oufff c'est long ) il y'a que des : Nous avons , Nous , Nous .... il agit bien en lobbyste du poly ...

as tu lus indignez vous de stephane Hessel ? il 'ya une partie sur le terrorisme .. c'est intéressant ... si tu ne l'as pas je peux et l'envoyer !!


Dernière édition par sam94000 le Sam 21 Jan - 18:09, édité 12 fois
Revenir en haut Aller en bas
http://www.capalidroit.com
sam94000
Tribun
Tribun


Masculin
Age : 49
Études : capa
Nombre de messages : 591


Le polyamour - Page 4 Empty
MessageSujet: Re: Le polyamour   Le polyamour - Page 4 EmptySam 21 Jan - 15:55

Deusericus a écrit:
Chez moi, quelqu'un avec qui "on a de l'intimité sexuelle", c'est un plan cul ! mili


+1

ou un 5 a 7 ou encore un acte cathartique

ayalou
Revenir en haut Aller en bas
http://www.capalidroit.com
Touch'
Tribun
Tribun


Féminin
Age : 29
Études : L3
Nombre de messages : 572


Le polyamour - Page 4 Empty
MessageSujet: Re: Le polyamour   Le polyamour - Page 4 EmptySam 21 Jan - 18:35

Sam94000 je constate qu'on ne sera jamais d'accord sur le sujet, donc je ne vais pas poursuivre le débat avec toi, débat qui tourne déjà en rond.
Continue à penser ce que tu veux, et moi de même, comme ça tout le monde est content.
Revenir en haut Aller en bas
Sténé
Tribun
Tribun
Sténé

Féminin
Age : 29
Études : 2A IEP Strasbourg
Nombre de messages : 636


Le polyamour - Page 4 Empty
MessageSujet: Re: Le polyamour   Le polyamour - Page 4 EmptySam 21 Jan - 21:44

Je n'ai pas tout lu de ton poste, sam. Ni ceux des autres d'ailleurs. Embarassed Et même si Touch et moi on s'est déjà pris le bec, sans entrer dans le fond du sujet, je trouve que ton comportement a été agressif.

Si je te dis ça c'est pas pour te faire la moral, mais pour te dire que sur ce coup-là t'as sérieusement abusé. C'est pas parce que les autres partagent pas ton point de vue qu'il faut t'enflammer, la rigidité ou l'agressivité dans les propos résoud peut de chose, lasse, et n'est en définitive pas constructive. Et j'en parle en connaissance de cause (=> le topic sur la dble nationalité et le droit de vote des étrangers).

Il y a des points où je ne suis pas d'accord avec touch et infop, sur la part de la science dans les relations humaines. Si j'ai la foi (et oui, je dois depuis un ptit bout de temps répondre au topic de wa, je l'ai toujours pas fait), j'en toucherai trois mots.

Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



Le polyamour - Page 4 Empty
MessageSujet: Re: Le polyamour   Le polyamour - Page 4 EmptySam 21 Jan - 22:14

L'intimité sexuelle ne se résout pas à des plans-cul.


Ou alors, avoir du sexe avec son amour, même en mono, c'est un plan-cul.


Dans la série relations durables, il y a les PCD: les plans-cul durables.


Et puis... plan-cul, où est le problème?


Ah là là, que tout ça est compliqué.


Après tout, quel furieux besoin d’étiqueter ses relations? Pour les hiérarchiser? Boaf, est-ce bien utile.
Revenir en haut Aller en bas
Mamzelle_Sarah
Administrateur
Mamzelle_Sarah

Féminin
Age : 31
Études : Master 2 Droit des assurances
Profession : Gestionnaire Sinistre IARD
Loisirs : Lecture, Ecriture, Photographie...
Nombre de messages : 1711


Le polyamour - Page 4 Empty
MessageSujet: Re: Le polyamour   Le polyamour - Page 4 EmptyDim 22 Jan - 3:36

Alors première chose :

infopolyamour : Attention au double-post! Tu as une fonction d'édition en haut à droite.

sam : Un peu moins de véhémence ne serait pas de trop.


C'est drôle, le sujet du polyamour me poursuit, j'ai découvert le concept il y a peu et j'approuve l'avis du plus grand nombre.

Pour m'être retrouvée dans un triangle amoureux où chacun a fini par détester l'autre, il a fallut faire un choix. Mais je reste intimement convaincue que ça peut être de l'amour dans les dux cas. Cela dit, je suis Laroun au sujet du fait que c'est souvent parce qu'on trouve chez l'autre quelque chose que le premier n'a pas.

_________________
Tu es nouveau sur le forum ? Fais-nous plaisir, commence par te présenter dans la section présentation des membres!
Revenir en haut Aller en bas
Deusericus
Tribun
Tribun
Deusericus

Masculin
Age : 28
Études : Master 2 UPEC
Nombre de messages : 504


Le polyamour - Page 4 Empty
MessageSujet: Re: Le polyamour   Le polyamour - Page 4 EmptyDim 22 Jan - 4:25

Quant à moi, ça s'appelle de l'humour ... Mais bon, si on peut même plus détendre l'atmosphère ...

Je vois même plus l'intérêt de ce post. C'est comme débattre de savoir quelle couleur entre le rouge et le bleue et la plus jolie. Le "prosélytisme" ici se fait des deux côtés. Chacun son avis, point barre. Ce genre de thème agite les foules et au final ça finira toujours en clash, des extrêmes se balançant des remarques des deux côtés. Alors si on peut même plus faire des blagues grasses -_- ...
Revenir en haut Aller en bas
Mamzelle_Sarah
Administrateur
Mamzelle_Sarah

Féminin
Age : 31
Études : Master 2 Droit des assurances
Profession : Gestionnaire Sinistre IARD
Loisirs : Lecture, Ecriture, Photographie...
Nombre de messages : 1711


Le polyamour - Page 4 Empty
MessageSujet: Re: Le polyamour   Le polyamour - Page 4 EmptyDim 22 Jan - 4:38

Ha ha. Un plan cul ou un amoureux. Enfin j'ai pas lu tous les pavés alors bon.

_________________
Tu es nouveau sur le forum ? Fais-nous plaisir, commence par te présenter dans la section présentation des membres!
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



Le polyamour - Page 4 Empty
MessageSujet: Re: Le polyamour   Le polyamour - Page 4 EmptyDim 22 Jan - 12:07

Mamzelle Sarah , par double-post, tu entends quoi exactement ? La répétition du même post ? Là, je n’en vois pas… ou la suite de deux posts de ma main ? Si c’est ça, je le fais pour séparer deux types de messages, dont les sujets n’ont rien à voir l’un avec l’autre – une politesse d’internaute calquée sur l’usage des mails: les pavés de deux kilomètres, c'est indigeste. Ce ne sont pas les habitudes ici, si je comprends bien ? Merci de m’éclairer.


Au sujet de ceci : « c'est souvent parce qu'on trouve chez l'autre quelque chose que le premier n'a pas. »

Ca, seuls les polyamoureux pourraient le dire, puisqu'ils le vivent… mais de toute façon, c’est difficile de tirer une conclusion d’une unique expérience, surtout mauvaise Confused . Alors quand on ne le vit pas du tout, je me demande sur quoi peut se fonder l'affirmation d'une différence de ce point de vue entre monos et polys. Shocked Eventuellement, ceux qui auraient vécu les deux statuts, comme Tiresias fut des deux sexes... je fus mono, je suis poly, il se peut que je change encore, qui sait? Mais je ne peux pas répondre, il y a toujours eu un bon moment de latence entre chaque histoire quand j'étais mono. D'autres sur le forum polyamour ont peut-être fait cette expérience, il faudrait le leur demander.

Mais... quelle différence fondamentale c'est censé refléter, en fait? Les monos ici sont-ils toujours tombés amoureux pour les mêmes raisons? Donc tombés amoureux de clones de leur premier amour? C'est justement parce que c'est quelqu'un de différent que ça peut arriver. Pourquoi celui-ci, celle-là et pas sa jumelle ou son jumeau? Un pote de mes parents était tombé raide dingue de Nisou au premier regard, avant qu'elle ne prononce un seul mot; elle était pourtant la copie conforme de sa sœur jumelle. Mais la sœur jumelle de Nisou ne lui inspirait rien du tout, et l'attirance a été immédiate, bien qu'il les aient rencontrées le même soir...

Un choix qui se fixe sur une personne donnée après quelques expériences a toutes les chances de se faire parce que cette personne cumule les diverses qualités qu'on a repérées comme nous attirant et nous convenant, successivement chez une personne après l'autre. Ou alors c'est que celles qu'elle a l'emportent sur celles qu'elle n'a pas.

Et si un mono tombe amoureux de quelqu'un alors qu'il est dans une autre histoire - et on sait tous que c'est courant, comme situation, les qualités en présence vont pondérer le choix... qui reste un choix, douloureux, souvent. Je ne vois donc aucune différence sur la question de pourquoi on tombe amoureux, entre les monos et les polys. La différence se fera par le non-choix chez les polys, c'est tout. Et ce n'est pas une question de sentiments, mais une question de morale.

J'ai retrouvé le passage que Laroun a écrit, et partout où "poly-quelque chose" est écrit, j'ai mis juste après le même mot sans le préfixe "poly": ça tient aussi bien la route comme ça.

"Si tu es avec quelqu'un mais que tu développes une attirance pour une autre (je ne parle pas de sentiments parce que c'est un terme trop complexe), généralement (donc pas ds ts les cas) tu développes l'attirance parce que, ce qu'a cette personne, la personne que tu fréquentes régulièrement l'a pas. Du coup, tu peux en venir à une sorte de polyattirance d'attirance (stade avant le polyamour l'amour ) résultant de la complémentarité des deux personnes que tu connais (ds l'hyp où il y en a deux). ça explique aussi que ds le cas où il y a un choix à faire, c'est difficile. Au final, certaines personnes tentent en fait de constituer la personne parfaite pour elles et pour cela elles prennent un peu de chaque homme/femme. "

Les monoamoureux vont d'une personne à l'autre et au final, le long de leur vie, ils auront fréquenté successivement un ensemble de personnes présentant toutes les qualités qui les attirent. La difficulté du choix réside dans le fait de vouloir le faire, ce choix; et on le fait parce qu'on est monoamoureux (par inclination profonde ou par croyance limitante, formatage social, etc.)




Deusericus , je suis d'accord avec toi que le fil, s'il se concentre autour du thème "raison, pas raison d'être polyamoureux ou monoamoureux", ou autres remarques fondées plus sur le jugement que sur la curiosité, il devient chiant, le fil. D'ailleurs, je m'y ennuie dans ces moments-là.

Quand il parle d'amour et d'amitié, quand il parle des raisons de tomber amoureux, là je trouve que ça a du sens de venir causer.

NB: Deusericus Smile , c'est plus facile de comprendre que tu fais de l'humour avec une icône ou un autre signe diacritique chinese .
Revenir en haut Aller en bas
Sun
Légat
Légat
Sun

Masculin
Age : 28
Études : M2 Droit de la Construction et de l'Urbanisme
Profession : Responsable d'opérations immobilières
Nombre de messages : 1067


Le polyamour - Page 4 Empty
MessageSujet: Re: Le polyamour   Le polyamour - Page 4 EmptyLun 23 Jan - 1:26

infopolyamour a écrit:
Mamzelle Sarah , par double-post, tu entends quoi exactement ? La répétition du même post ? Là, je n’en vois pas… ou la suite de deux posts de ma main ? Si c’est ça, je le fais pour séparer deux types de messages, dont les sujets n’ont rien à voir l’un avec l’autre – une politesse d’internaute calquée sur l’usage des mails: les pavés de deux kilomètres, c'est indigeste. Ce ne sont pas les habitudes ici, si je comprends bien ? Merci de m’éclairer.


Citation :
une politesse d’internaute

utilise déjà la touche "éditer" et évite les doubles posts si tu veux faire preuve de politesse d'internaute.


= Deux posts d'un même auteur à la suite. On est déjà bien heureux d'avoir tourner la roulette de souris 15 fois pour finir un pavé (indigeste) c'est pas pour retomber sur un autre!

Si tu veux séparer les messages la touche espace existe ou bien la ligne.
________________________________________________________________________________________________________________________________

Il se fait tard dis donc. (sujet différent).
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



Le polyamour - Page 4 Empty
MessageSujet: Re: Le polyamour   Le polyamour - Page 4 EmptyLun 23 Jan - 11:22

Je reprends de Mamzelle Sarah cette situation où les gens finissent par se détester en tentant le triangle amoureux.

Les situations de triangle entre polyamoureux peuvent se terminer mal aussi : nul n’a la science infuse pour passer au travers avec facilité. C’est un monde relationnel à inventer, dirais-je, à moins d’avoir déjà eu des parents ouverts aux amours multiples, ou du moins ouverts sur d’autres choses. Je pense qu’en même temps que le vécu amoureux, un double processus se met en place, qui, en même temps qu’il donne à vivre des situations inédites avec un bagage tout-à-fait humain qui contient jalousie et sentiment d’abandon entre autres, fait basculer le mental vers le côté un peu inquiétant de la liberté.

Je veux dire par là que si ce basique de société est transgressé, alors qu’est-ce qui nous empêche d’envoyer bouler plein d’autres tabous ? Comme la procréation assistée et l’avortement sélectif d’embryon ; comme le droit à la prostitution, et comme le droit au suicide, aussi ; le simple fait d’en parler représentant, en soi, une zone trouble où l’on peut-être soi-même suspecté de vouloir attenter à ses jours, et par là-même, susceptible d’être privé de son libre-arbitre et enfermé en service psychiatrique.

Les philosophes/éthiciens se penchent activement sur ces questions, et le plus extrémiste d’entre eux que je connaisse est Ruwen Ogien, directeur de recherche au CNRS. Au hasard des lectures sur les fora poly, ma curiosité a été éveillée par le bonhomme : je suis en train de lire avec un intérêt redoublé ses livres de base, décrivant l’ éthique minimale comme « une éthique qui exclut les devoirs moraux envers soi-même et les devoirs positifs paternalistes à l’égard des autres. Elle tend à se réduire au seul principe de ne pas nuire aux autres. En conformité avec cette conception générale de l'éthique, il [Ruwen Ogien] soutient la liberté de faire ce qu’on veut de sa propre vie du moment qu’on ne nuit pas [aux] autres, ce qui implique la décriminalisation de la consommation de stupéfiants, de toutes les formes de relations sexuelles entre adultes consentants, et de l’aide active à mourir pour ceux qui en font la demande. »
( http://fr.wikipedia.org/wiki/Ruwen_Ogien )

Plus il y a de liberté à penser le monde environnant, plus il apparaît que les règles sont des nécessités tant qu’un groupe n’a pas assez de tolérance envers ses propres membres. Pour obtenir une cohésion sociale, abaisser le risque de conflits, les règles sont nécessaires car elles protègent le fonctionnement de la communauté.

La loi est d’ailleurs, si je ne m’abuse, minimaliste dans le sens qu’elle ne fait que punir les contrevenants causant du tort à autrui – c’est déjà un sacré progrès par rapport à la période médiévale en particulier, où la pensée-même était sujette à observation serrée, et sanctionnée quand elle contredisait trop l’Eglise (Galilée par exemple en fit les frais ; ce qui est amusant, c’est qu’on lui demandait au départ d'en rabattre plus qu'autre chose...). Au passage, ça me fait penser au "1984" de Georges Orwell, décrivant un Etat ultra-totalitariste, s'efforçant de maîtriser jusqu’à la pensée dissidente (Big Brother is watching you), avec surveillance via les écrans de télévision pendant les exercices de gymnastique obligatoires du matin, proscrivant les rapports amoureux, mais conservant la famille et la reproduction de l'espèce, encourageant la délation même jusque sous son propre toit, et réécrivant l'histoire au gré des alliances et mésalliances politiques. Un bijou ce bouquin, assez terrifiant au demeurant. Un autre, décrivant une société hyper-informatisée et maintenant ses citoyens sous traitement abêtissant et euphorisant, au profit d'une poignée de dirigeants: "Un bonheur insoutenable", de Ira Levin.

Une société se préserve donc quand sa paix est menacée. La morale d’une époque donnée dans une société donnée fixe des règles qui montrent des comportements à reproduire, comme des recettes.
Une réflexion individuelle poserait plutôt certains principes comme fondements, principes à partir desquels chacun pourrait bâtir une manière d’être respectueuse de soi autant que des autres ; ce qui suppose acquérir de l’autonomie de jugement, et induirait des comportements détachés de la peur du jugement moral qui perdure malgré tout. Et finirait de détacher les personnes d’une autorité extérieure : tout comme l’on quitte ses parents pour vivre sa vie à un moment ou un autre, on peut quitter la peur d’être mis à ban par ses semblables, puisque l’Etat nous laisse la liberté de réinventer nos amours (ou à peu près… il protège durablement ses citoyens, mais de manière partiale, avec le mariage tel qu’il est en vigueur de nos jours).
Revenir en haut Aller en bas
Sténé
Tribun
Tribun
Sténé

Féminin
Age : 29
Études : 2A IEP Strasbourg
Nombre de messages : 636


Le polyamour - Page 4 Empty
MessageSujet: Re: Le polyamour   Le polyamour - Page 4 EmptyMar 24 Jan - 3:17

Ha, qu'il est doux l'argument d'autorité lorsqu'il est en votre faveur. C'est vrai, directeur du CNRS, ça fait bien ! Enarque aussi ça fait bien. Jacques Chirax, qui a eu un bilan médiocre en tant que président a été énarque. Ségolène et sa bravitude également. Sarkozy et ses incohérences politiques -ainsi que son bilan médiocre- l'a été. Je pense que, pourtant, il faut prendre tout ça avec des pincettes. Marx a été très populaire et sa doctrine est une doctrine capitale à étudier. Pourtant, des conneries, il en a marquées. Adam smith est aussi une référence. Pourtant, il disait que l'avènement des crises économiques était impensable. Je ne dirais que deux dates : 1929 et 2008.

Ca fait bien aussi de dire que les personnes ouvertes aux amours multiples sont ouvertes d'esprit. Et pourtant... On pourrait dire là-dessus encore bien des choses. Ce n'est pas parce que toi tu penses que c'est chouette qu'il faut dire que c'est bien et que les gens qui acceptent cela sont ouverts d'esprit. L'amour est un sujet délicat, tu n'es pas agrégée de psychologie, ce n'est pas un sujet aussi facilement appréhendable qu'un sujet comme le racisme, et les avis divergent. Même les spécialistes peuvent ne pas être d'accord sur le sujet, il suffit pour s'en convaincre de s'intéresser aux différentes interprétations qui ont été liées au changement d'hormones dites "de l'amour" au bout de trois ans voire deux ans (certains disent que l'amour et la première et la tendresse s'ensuit, d'autres disent que la première est l'état amoureux et la seconde est véritablement l'amour). Il y a une multitude d'autres sujets qui sont tout aussi délicats. Et pour preuve, il suffit de voir la disparité desopinions et des raisonnements humains qui ont traversé les siècles. Des fois, des raisonnements opposés se sont révélés... Tout les deux faux, ou partiellement incorrects (pour ceux qui ont fait de la RI, je pense aux doctrines réaliste et libérale qui détiennent une part de vrai mais également de gros présupposé qui peuvent facilement être réfutés).

La personne dont tu sembles faire l'éloge a pu tenir des propos d'un ridicule manifeste : "si la pornographie incarne le sexisme, alors aucune femme ne devrait l’apprécier ou la défendre, or on trouve des femmes pour le faire, donc la pornographie n’incarne pas le sexisme." Mais quelle connerie... Et si un juif aimait l'antisémitisme et disait que c'est pas mal, ça voudrait dire que l'antisémitisme n'est pas quelque chose de pourri ? Ca se prétend philosophe cette dinde ? Non mais sérieusement... Incroyable.

"les règles sont des nécessités tant qu’un groupe n’a pas assez de tolérance envers ses propres membres. Pour obtenir une cohésion sociale, abaisser le risque de conflits, les règles sont nécessaires car elles protègent le fonctionnement de la communauté." Non, l'homme a avant tout besoin de repères. Durkeim, même si l'exhaustivité de son étude sur le suicide a amené des critiques (j'adhère à certaines mais n'entrons pas dans le détail) l'a très bien signalé avec son intéressant "suicide anomique". La théorie dont tu parles est individualiste, hors, l'être humain est un être qui aime partager, qui a développé une langue pour communiquer. L'amour est, pour rester dansle sujet, un sentiment de partage.

La loi n'est pas minimaliste, du tout, et elle peut aussi être incitative. Limiter la loi à la fonction que tu lui donnes est très réducteur, il n'y a pas que le code pénal. Il y a aussi des codes de procédure par exemple, et des lois incitatives ou encore supplétives. Je te renvoie également à l'article 6 du code civil qui parle de bonne moeur. Parmi les repères dont a besoin une personne il y a des repères sociaux, qui permettent la vie en communauté. C'est un formatage nécessaire (il suffit de voir les influences diverses que subit un individu au cours de sa vie, ou pour un exemple sur la différence entre pornographie et érotisme "la pornographie, c'est l'érotisme des autres" qui peut varier selon les sociétés http://archives-lepost.huffingtonpost.fr/article/2009/11/02/1771104_art-erotisme-et-pornographie-quelle-difference.html). Ce "formatage" est-il à diaboliser ? Non, parce que sans préjugé, sans idées reçues, on ne pourrait pas les surmonter, et que penser qu'il n'y ait plus de règle un jour ou de convenances sociales est irréaliste, l'homme en a besoin et baigne dedans depuis sa naissance. Pour me mettre à ta place, même dans une société où serait reconnu le polyamour, il y aurait un formatage social en valeur de ce "polyamour".

Pour l'évolution de la loi dans le temps, détrompe-toi. Comme l'a dit sam-je vais reprendre son exemple parce qu'il m'a marqué, les procès de nuremberg sont les plus grands procès de tous les temps avec staline et ses goulags, la france et sa collaboration et j'en passe. Suffit de voir le cas de la chine aujourd'hui, vu que c'est une puissance émergente, il peut rien se passer de terrible sur la scène internationale (on peut penser à ce propos à l'une des théories de la doctrine mercantiliste qui affirme qu'il ne peut y avoir d'indépendance politique sans indépendance éco). Il y a aussi le droit du common law qui est intéressant car le juge peut se passer de la loi en la mettant de côté s'il ne la juge pas bonne. Ca s'est encore vu avec "l'état de nécessité", qui en france n'existait dans aucune loi en 1898 et qui est un principe dont s'est servi un juge pour ne pas pénaliser une femme le 22 avril 1898 alors qu'elle avait volé du pain pour nourrir son enfant malade qui allait mourir sinon. Il y a aussi récemment la reconnaissance de "principes généraux du droit", qui peuvent être invoqués sans pour autant figurer dans une loi, ce fut par exemple le droit au double degré de juridiction qui a été invoqué dans l'affairte cartel je crois, et qui a évité à cet homme, en france, la peine de mort.

Et pour aller plus loin, le fait de vouloir changer dans la société une valeur ou un principe -dans ton cas ce serait le polyamour- révèle toujours un prosélytisme certain. Ne le prends pas mal, j'espère que cette phrase tu la comprends bien, pour qu'il n'y ait pas de confusion, je vais m'attarder dessus. Ce prosélytisme peut être fondé, et dans certains cas sembler juste (par exemple la tolérance religieuse) mais militer pour cela signifie également vouloir faire reconnaître à la société ce droit-cette obligation ? car, pour bien fonctionner, la société a besoin de droit et d'orientation. Je me souviens d'une phrase du juriste Georges Vedel : "Je ne livre ici qu'une confession. D'angoisse ? Peut-être ; de sceptique ? Sûrement pas. Car si je sais mal ce qu'est le droit dans une société, je crois savoir ce que serait une société sans droit."

Les bases de la vie en société n'empechent pas les hommes de réfléchir, de se déterminer, d'avoir des préférences, même si des gens qui n'ont pas beaucoup de personnalité/de réflexion/des moutons/ou des gens qui ont besoin d'aide ça existe bel et bien.

Pour revenir sur cette notion d'aide : ton gars affirme qu'il ne faudrait pas avoir de morale positive. alors pourquoi veut-il aider les gens à se suicider ? Car soyons honnêtes, c'est une aide. Je suis un peu effarée de voir cette distinction radicale qu'il propose d'ailleurs entre morale "positive" et morale "négative", ce système manichéen qu'il propose et qui dans la réalité se trouve remis en cause. Le monde est-il tout noir ou tout blanc ? Non. Un exemple. Les apprentis juristes ont pour habitude de voir en première année en TD le cas de témoin de jéhovah qui ne souhaitent pas subir de transfusion sanguine. La patiente avait un bébé de quelques mois, ou était enceinte je ne me souviens plus, en tout cas l'enfant allait survivre mais la mère non s'il n'y avait pas de transfusion sanguine. Elle a finalement été transfusé. C'était contre ses convictions, et pourtant... Aurait-il été mieux de la laisser crever ? L'enfant e grandira-t-il pas avec sa mère dans la solution qui a été proposé ? N'est-ce pas l'essentiel ? (après on pourrait tergiverser 10 000 ans sur le fait qu'il aurait pu être heureux sans sa mère aussi, soit. Mais la famille c'est important, quoiqu'on en dise). Pour ce qui est du suicide assisté, il faut à mon sens différencié souffrance physique de souffrance morale (pour ça je te renvoie à cette femme tu as sûrement entendu parler elle était défigurée par la maladie https://www.dailymotion.com/video/x4ibjl_choc-elle-veut-mourir-terrible-et-e_news et, depuis l'évolution de la médecine, il y a de toute manière déjà eu des interrogations, par exemple l'arrêt de la machine qui maintient en vie on a beau dire c'est une forme d'euthanasie). Pour ce qui est de la souffrance morale, on peut toujours faire quelque chose pour les gens, toujours, et peut-on permettre la mort d'une mère de famille qui a des problèmes passagers ? Que dire à ses enfants ? Cela a plus attrait à une morale "négative" car elle blesserait ses enfants sa famille ses amis que de permettre le suicide assisté pour tous. Et ton gars (je dis ton gars à chaque fois car je me souviens plus de son nom et la flemme de regarder et de vérifier à chaque fois quand je suis sur ma lancée) il dit oui au suicide alors qu'il dit que la "morale négative" est primordiale ? Problème de logique.

Ensuite je tiens à préciser que le droit et les règles sociales protègent aussi l'individu contre sa connerie, ça peut-être le cas pour le masochisme, l'individu est protégé par des lois incitatives (anti-sadiques. Je parle pas ici de simples gestes panpan cucul, mzis d'un sadisme qui peut entrainer des violences graves) et c'est tant mieux ! Une société avec des valeurs, une chose publique, l'état, qui peut aider les plus démunis, malchanceux, c'est beau ! Même s'il y a des dérives ! La morale anti positive comme le dit ton gars est dangereuse, on laisserait crever les vieux, fini les retraites, non mais comment envisager ça ? Permettre le désintérêt de ses parents sous prétexte qu'on fait ce que l'on veut.

La société nous apporte des valeurs, morales ou subjectives. Préservons-les, modifions-les.
Revenir en haut Aller en bas
Deusericus
Tribun
Tribun
Deusericus

Masculin
Age : 28
Études : Master 2 UPEC
Nombre de messages : 504


Le polyamour - Page 4 Empty
MessageSujet: Re: Le polyamour   Le polyamour - Page 4 EmptyMar 24 Jan - 3:33

On s'éloigne un peu du sujet mais juste par rapport au pratiques sado-masochistes, la CEDH a admis qu'on pouvait faire fi de sa dignité et donc, être ultra violent hardcore niveau sadomasochisme - du moment que la personne a eu un consentement clair !

Et puis je suis contre le polyamour, j'ai déjà du mal à me retrouver une copine alors si y a des beaux gosses polyamoureux qui se ramènent, j'suis pas dans la merde mili


PS : Infopolyamour, tout n'est pas rose dans le monde des Bisounours ! Elle est bien sympa, ta théorie de l'"ultraliberté". Mais à mon tour de sortir une citation de mon chapeau magique : comme disait Hobbes, l'Etat dans lequel la liberté est totale est un Etat de guerre. "L'homme est un loup pour l'homme". Si ta liberté d'être polyamoureux empiète sur la mienne, en "piquant" une femme que je pourrai aimer alors que t'en as déjà 46 dont tu es amoureux (je grossis le trait, rien de méchant), pourquoi la tienne serait plus "noble" et plus "logique". Ce qui fait qu'on est libre, c'est justement que les libertés soient encadrées ! C'est complètement démagogue de sortir de son chapeau magique "ce serait mieux si on dépénalisait les drogues" (débat d'un autre post), alors que ça détruirait des traffics et en engendrerait d'autres encore plus dangereux - qui sait ?- , ou encore "il faut accepter l'euthanasie", je suis pour également, mais faut penser aux bonnes moeurs et à l'ordre public : ça s'apparente à un meurtre ! Alors je suis pour être ouvert d'esprit, mais faut pas trop en demander non plus quoi. Le mouton que je suis aime le modèle d'un amour unique, c'est comme ça que j'ai été éduqué, alors peut être que ça plait pas mais un amour unique, c'est la norme ! C'est pas une question de subjectivité ou quoi, c'est le comportement du plus grand nombre, ça a toujours marché comme ça depuis des années alors je vois pas pourquoi il faudrait qu'on reconnaisse la "beauté" du polyamour. Personne n'empêche les gens d'être polyamoureux, alors qu'on arrête de nous dire qu'on est coincés parce qu'on ne l'est pas.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



Le polyamour - Page 4 Empty
MessageSujet: Re: Le polyamour   Le polyamour - Page 4 EmptyMar 24 Jan - 8:52

Sténé, je revendique le droit absolu de dire que quelque chose est bien, du moment que je le dis en mon nom propre et non pas comme une vérité universelle. Les gens qui se sont plantés ont au moins eu le mérite d’oser l’ouvrir, l’intérêt n’est pas de prouver ou de réfuter, mais de débattre et de s’assouplir l’esprit – comment l’humanité aurait-elle pu avancer sinon ?
Je vis le polyamour, et je vis à travers lui la confrontation avec d’autres idées… mes diplômes sont tout-à-fait raccord avec des notions d’éthique et de psychologie appliquée et je ne vais pas rentrer dans ce petit jeu de justification. Quand bien même, le pékin lambda est tout-à-fait en droit de débattre des valeurs de société, il est même le premier sans qui rien n’évolue - sur quoi se fonde la loi, sinon les mœurs, qui sont par excellence quelque chose d’évolutif ? Personne n'est à même de décider, en sciences dites molles, de ce qui est vrai ou faux, surtout en allant chercher les avis de personnes extérieures sans s'engager soi-même. J’utilise les idées des autres quand elles me semblent percutantes et pleines d’un bon sens imparable, et en aucun cas je ne dis qu’elles sont vraies ou fausses.

Pour le reste de ton argumentation, je ne vois pas en quoi elle contredit absolument mes propos, il y aurait matière à débattre. Mais je cherche avant tout des interlocuteurs capables de neutralité et de s’exprimer de manière respectueuse, sans aigreur. Et comme tes tournures de phrases sont empreintes de parti-pris et que le vocabulaire que tu utilises est insultant… comme pour tous les autres qui se sont montrés des interlocuteurs fermés et dénigrants, je ne vois pas l’intérêt de continuer de converser avec toi, même si je peux te créditer de la peur des idées nouvelles et d’un besoin de radicaliser le débat... ce qui permet de ne pas y entrer. Même les lois sont souples, pourtant…

Deusericus, c’est marrant que tu parles des Bisounours, c’est un emblème de béatitude naïve que j’exècre ; j’utilise moi-même très souvent cette métaphore pour ramener sur terre des débats polyamoureux qui sentent leur fumage de moquette, ou les étudiants que je prends en charge. L’idée étant de considérer que la réalité est incontournable, et que celui qui l’évite se la reprend en pleine poire avec intérêts majorés, tôt ou tard.
Pour ce que tu dis, je ne vois pas en quoi cela contredit ce que je dis moi-même, tu vas même plutôt dans le même sens: grosso-modo, que la société a besoin de règles, sinon c’est la guerre civile / « un amour unique, c'est la norme »… ? Ben oui, c’est bien ce que je dis depuis le début… Pourrait-on passer à autre chose, et quitter le pas de porte?


Je note aussi dans ta réponse l’apparition de termes et de tournures de phrases qui semblent mettre dans ma bouche des convictions que je n’ai pas… j’ai des valeurs différentes, ça du moins c’est clair, mais en aucun cas la conviction que ma manière de vivre est meilleure : je laisse cela à d’autres avec qui je croise le fer de plume souvent sur les fora polyamoureux. C’est d’ailleurs intéressant, mais lassant : j’ai l’impression que j’ai dit cela au moins une demi-douzaine de fois très clairement… mais bon, je suppose que l’effet épouvantail du reste de mes propos et la trouille de la supposée compétition amoureuse suffit à le gommer des mémoires.

Pour le supposé côté coincé des monos que j'aurais désigné... je dirais que si j'ai dit ça quelque part, alors je m'appelle Jean-Maurice le poisson rouge Smile ; en outre, les polyamoureux ont leurs zones de coinçage aussi, ce dont on peut aisément se rendre compte en les lisant sur les fora. On a tous besoin de plus d'ouverture, on est à même enseigne.

Et je vais te dire un secret au sujet de la séduction, ne le répète à personne : les polyamoureux ne sont pas particulièrement beaux gosses, je pense que tu confonds avec les séducteurs. S’ils font peur pour cette raison, c’est que les peureux portent en eux de l’insécurité.



Bref, si je ne réponds pas à certains désormais, c’est qu’ils sont trop agressifs pour engager un débat constructif donc intéressant.

Au plaisir de lire les autres.
Revenir en haut Aller en bas
Sténé
Tribun
Tribun
Sténé

Féminin
Age : 29
Études : 2A IEP Strasbourg
Nombre de messages : 636


Le polyamour - Page 4 Empty
MessageSujet: Re: Le polyamour   Le polyamour - Page 4 EmptyMar 24 Jan - 15:10

Est-ce qu'à un certain moment j'ai discuté sur le fait que le polyamour n'existe pas ? Non, j'ai seulement attaqué ta thèse comme quoi il faut passer par dessus les normes et tendre vers un individualisme à morale négative pour parvenir à la cohésion sociale. Je n'ai, dans mon approche, pas voulu m'attaquer au caractère véridique ou non du polyamour, là n'était pas l'objet de ma question.

Mais, pour justifier certaines pratiques (comme le droit au suicide par exemple), j'ai cherché à montrer tant les incohérences de ton gars que ceux que tu sembles affirmer. Les normes nous aide à nous construire, et, quoiqu'on en dise, le fait qu'une personne soit ton frère aura des conséquences obligatoires sur ta relation avec lui, ce n'est pas la même chose s'il n'avait pas de lien de sang avec toi (et que tu en sois au courant bien sûr).

Mais propos ont pu paraître forts, c'est vrai, mais je pense que le pseudo-philosophe auquel tu fais référence est une grande imposture (voire le syllogisme qu'il a énoncé).

"je revendique le droit absolu de dire que quelque chose est bien, du moment que je le dis en mon nom propre et non pas comme une vérité universelle"

Et bien moins je revendique le droit de la modération, de l'honnêteté intellectuelle et de la considération. Je pense, et en disant cela je persiste, que personne ne devrait trouver bien les théories négationistes pour exemple. Même si la pensée unique n'existe pas et ne devrait pas exister -sinon, comment s'améliorer ?-, il y a certains propos qui La liberté d'expression comme toute liberté a des limites. Sans te dire que sur le sujet tu devrais te taire, ce que je pense qu'il serait incorrect vu que le polyamour et à mes yeux un bon sujet de discussion (contrairement aux débats engendrés par le négationnisme, pas cela j'entends les discussions amenées par les personnes qui croient que toutes ces abominations n'ont pas existé), mais je trouve ça rabaissant de dire ou de sous-entendre que les "monoamoureux", et je n'aime pas ce terme, sont des coincés ou des personnes "prisonnières d'elles-mêmes". Si la norme peut être fonfuse et illogique ou foireuse, cela ne signifie pas que du hors-norme ne peut pas l'être. Ce n'est pas parce qu'une proposition est fausse que sa proposition contraire est vrai ("tous les hommes sont barbus" est faux mas "tous les hommes ne sont pas barbus" est faux aussi).

Si tu faisais du droit, tu saurais qu'aucun droit n'est absolu, même la primauté de la personne humaine. Et heureusement.

Tu dis que j'ai u parti-pris, je trouve que celle qui en as le plus de nous deux c'est toi. Car, si je m'interroge encore sur les deux thèses (voire une troisième qu'ont suscité les commentaires de Touch), tu cherches absolument à poser en perfection le système polyamoureux, notamment avec le philosophe en carton que tu as cité. Tu t'es dit intéressée par les avantages que procuraient cette thèse sans même en chercher les inconvénients ou les défauts.

Tu affirmes aussi que tu penses que ta manière de vivre n'est pas meilleure. Que dire alors de ton prosélytisme sous-jacent ?

Citation :
il se pourrait également que certains d'entre vous soient intéressés à réfléchir à la polyfamille comme à une voie de recherche et de développement.

Le sujet est adéquat, puisque c’est une préoccupation qui regarde au moins le petit groupe de personnes étudiant le droit qui y ont consacré un peu de temps et d’énergie à y réfléchir comme à une possibilité, donc un mode de vie et des valeurs faisant partie d'une société en mouvement et qui crée tous les jours des cas de jurisprudence potentiels.

Citation:
Nous ne demandons à personne d'adhérer à nos vues, mais bien à de futurs professionnels s'ils ont envie de réfléchir au droit comme à un outil puissant permettant d'entériner l'ouverture des mentalités.

Pour le supposé côté coincé des monos que j'aurais désigné... je dirais que si j'ai dit ça quelque part, alors je m'appelle Jean-Maurice le poisson rouge

(à noter surtout le mot ouverture des mentalités)(tu as dit que les "poly" étaient plus ouverts, ça revient à dire que les monos sont coincés)

Tu l'as écrit toi-même, tu as la conviction que ta manière de vivre est la meilleure, sans rechercher à apprécier celle des autres. Et ce n'est pas parce que tu affirmes que tu n'as pas dit quelque chose, on appelle ça en rhétorique une prétérition (je ne voudrais pas dire, mais ton pull il est moche pa exemple). Tu t'en es convaincu et tu as cherché par ailleurs à appuyer ta thèse sur un argument d'autorité que tu n'as pas su apprécier, par apprécier j'entends en rechercher les qualités autant que els défauts.

Citation :
Bref, si je ne réponds pas à certains désormais, c’est qu’ils sont trop agressifs pour engager un débat constructif donc intéressant.

Ou que tu as du mal à te justifier et à défendre correctement ta thèse, parce que ton parti pris est trop développé que tu cherches à tout prix à élever au rang de véridité, au prix d'incohérences. Et que tu ne sembles pas non plus capable de te défendre sans dire que tu es lassée ou que tu ne cherches pas à convaincre les personnes mais seulement à établir un débat constructif, comme le dénote si bien ton pseudo ainsi que ta phrase "J'ai choisi "infopolyamour" parce que je donne des infos sur le polyamour." Information comme si ce que tu disais pouvait être général, et après tu dis "je le dis en mon nom propre " ?

Je t'avais également posé une question, en te disant à ta demande le motif à ta demande "curiosité, la raison de ma question n'est pas l'important, ce que je te demande, c'est ton avis." J'ai insisté "Je t'ai donné ma raison : curiosité.". Et toi, tu as d'abord dit "Je ne peux pas te répondre si tu ne poses pas de questions, Sténé." Alors que ma question était claire "selon vous, y a une différence entre l'amitié et l'amour ?" Et dans un premier temps tu as dit "Je crois que tu n'en as pas envie, finalement. Quand tu en auras envie, si tu en as envie... je répondrai." Je ne sais pas où tu as vu que je n'en avais pas envie, vu que j'attendais ta réponse...

Qu'on ne vienne pas dire que j'ai un parti pris après ça, que je manque d'honnêteté intellectuelle ou que je ne cherche pas un débat constructif.
Je crois que s'il y a quelqu'un qui ne cherche pas le débat constructif ici, ce n'est pas moi.

Au plaisir également.
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




Le polyamour - Page 4 Empty
MessageSujet: Re: Le polyamour   Le polyamour - Page 4 Empty

Revenir en haut Aller en bas
 
Le polyamour
Revenir en haut 
Page 4 sur 5Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4, 5  Suivant

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Le FORUM des étudiants de DROIT :: FORUM :: La vie en dehors de la fac-
Sauter vers: